Navigation – Plan du site

Instructions aux auteur-e-s

– Chaque article doit comporter, au maximum, entre 35 et 40000 signes (espaces, notes et bibliographie compris).

– Les langues dans lesquelles les articles peuvent paraître sont : le français, l’anglais, l’espagnol, l’italien, l’allemand.

– Chaque article doit être accompagné d’un résumé d’une dizaine de lignes en français et en anglais ainsi que de mots-clés (généraux, chronologiques) ; d’une brève présentation biographique de l’auteur-e.

– Compte-rendu d’ouvrages : français ou étrangers sur le genre.

– Les étudiant-e-s peuvent également envoyer à la revue une présentation résumée de leurs travaux soutenus (maximum 5000 signes, espaces compris).

Présentation des manuscrits

I – L’écriture du texte

– On emploiera la police Times New Roman.

– Ne rien mettre en caractères gras, ni en italiques (sauf : voir ci-dessous III.), ni en lettres capitales.

– L’article comprend des parties et des paragraphes, éventuellement un troisième niveau. Ces niveaux seront bien différenciés visuellement : I, 1, a.

Exemple :

I – L’histoire des femmes depuis les années 1960
1 – dans les pays anglo-saxons
a – aux Etats-Unis
b – au Royaume-Uni
2 (...)

– Ne pas justifier à droite, cela sera fait au dernier moment.

– La pagination est indiquée en bas, au milieu de la feuille.

– Interligne double entre chaque paragraphe, entre les parties.

– Pas de quadratin (retrait de quelques signes en début de paragraphe).

– Accentuation des majuscules : À, É, È, Ê...

– Utiliser la forme XVIIe, XIXe siècle.

– Utiliser cette forme de guillemets : « guillemets ».

– L’appel de note est situé contre le mot, à l’intérieur des guillemets, à l’intérieur du signe de ponctuation (virgule, point-virgule, point, double point, etc.).

– Espacements

* la virgule, le point sont situés contre le dernier mot, sans espace

Exemple :

Il convient d’utiliser les mêmes polices de caractères, les mêmes espacements.

* le point virgule, le point d’interrogation, le point d’exclamation sont situés un espace (insécable) après le mot

Exemple :

Les mêmes polices ; les mêmes espacements ? Les mêmes caractères !

* après un signe de ponctuation, on met un espace avant d’écrire un mot

Exemple :

Les mêmes caractères, mais aussi les mêmes espacements. Tout ceci est bien fastidieux.

II – La citation dans le corps du texte

1. Les citations de moins de deux lignes sont écrites dans le paragraphe même de l’auteur.

Exemple :

Cette fille de voleuse et voleuse elle-même : « Elle a un joli visage, énergique, des yeux hardis, un nez fort, droit, des lèvres aux contours réguliers ».

2. Les citations de plus de quatre lignes sont présentées en allant à la ligne, en utilisant une police Garamond 11. Ne pas mettre en italique.

Exemple :

Cette fille de voleuse et voleuse elle-même :
« Elle a un joli visage, énergique, des yeux hardis, un nez fort, droit, des lèvres aux contours réguliers. Ses yeux gris, gais, deviennent parfois sauvages, et, en les regardant, on croit qu’elle dit la vérité. Elle travaile beaucoup en détention, légèrement et gaiement. Elle a trente ans mais elle a commencé à voler il y a très loingtemps ».

III – Les notes

Les notes seront le plus possibles réduites aux références d’ouvrages.

1. La référence d’ouvrage

Prénom Nom, Titre de l’ouvrage en italique, ville, édition, année.

Exemple :

Nathalie Zemon Davis, Juive, catholique, protestante. Trois femmes en marge au XVIIe siècle, Paris, Seuil, 1997.

2. Articles parus dans des ouvrages collectifs, actes de colloque et dictionnaires spécialisés

Prénom Nom, « Titre (titre de l’article entre guillemets) », in Prénom Nom des coordinateurs/coordinatrices, dir., Titre de l’ouvrage en italique, ville, édition, année, pages de l’article cité.

Exemple :

Florence Maillochon, « Violences dans l’espace public », in Sylvette Denèfle, dir., Femmes et villes, Tours, Presses Universitaires François Rabelais, 2004, p. 207-223.

Exemple 2 :

Nicole Castan, « Criminelle », in Georges Duby et Michelle Perrot, dir., Histoire des femmes en Occident, vol. 3, XVIe-XVIIIe siècles, dir. par Natalie Zemon Davis et Arlette Farge, Paris, Plon, 1991, p. 469-480.

3. Articles de revue

Prénom Nom, « Titre (titre de l’article entre guillemets) », Revue en italique (SANS in), numéro, volume (le cas échéant), année, pages.

Exemple :

Elisabeth Claverie, « La Vierge, le désordre, la critique. Les apparitions de la Vierge à l’âge de la science », Terrain, 14, 1990, p. 60-75.

4. Si plusieurs références sont données à la suite, les séparer par un point virgule.

5. Écrire le titre abrégé en cas de répétition d’une référence

Exemple :

* Davis, Juive, catholique, protestante, op. cit., p. 139.
* Maillachon, « Violences… », art. cit., p. 219.
* Castan, « Criminelle », art. cit., p. 477.
* Claverie, « La Vierge, … », art. cit., p. 67.

6. En cas de répétition d’une référence d’une note à la suivante :

* ibid. = même auteur, même texte, même page.
* ibid., p. 98 = même auteur, même texte, autre page.
* Idem/idem = même auteur

Exemple :

Michelle Perrot, « Qu’est-ce qu’un métier de femme ? », in IDEM, Les femmes et les silences de l’histoire, Paris, Flammarion, 1998, p. 201-207.

7. Citer les textes en langue étrangère selon le même système :

* traduire les lieux d’édition, si possible, en français
* traduire ‘and’, ‘e’, ‘editors’, ‘a cura di’, etc. en français

Exemple :

Marijke Gijswijt-Hofstra, Hilary Marland et Hans de Waardt, dir., Illness and Healing Alternatives in Western Europe, Londres/New York, Routledge, 1997.

NB : La revue ne publie pas de bibliographie à la fin des articles.