Navigation – Plan du site
Travaux soutenus
Thèses

Anne-Laure Garcia, Au croisement entre action publique et identité familiale. L’exemple des mères seules célibataires allemandes et françaises (1919-1998), thèse de doctorat en sociologie, Université de Potsdam et Conservatoire National des Arts et Métiers, 2011

Texte intégral

1Cette recherche part de l’hypothèse que toute action publique familiale – qu’elle soit mise en œuvre dans un régime autoritaire ou démocratique – véhicule des préférences politiques et normatives en matière de modèles familiaux. De manière intentionnelle ou non, explicite ou pas, l’action publique intervient sur les modes de vie, les définitions et modifications des normes, valeurs et représentations de comportements privés au sein d’une société. De ce fait, cette étude se demande comment l’action publique peut contribuer à la construction des identités familiales , quels instruments publics peuvent participer à la production d’un cadre matériel et normatif suffisamment stable pour influer durablement sur les schèmes de pensée des agents sociaux dans la sphère familiale, quels processus peuvent être mis en lumière pour décomposer théoriquement les enchevêtrements complexes et les interférences intervenant lors de la construction de l’identité familiale.

2Le cas des femmes ayant enfanté en dehors d'une relation de couple sert de focale à cette réflexion sur les croisements entre identifications externes et auto-identifications individuelles. Cette posture permet un travail minutieux sur un groupe réduit qui a longtemps été marginalisé du fait de sa déviance vis-à-vis des normes familiales. La figure féminine de la fille-mère sert, qui plus est, à la construction d'un Denkraum – d'un espace dans lequel la pensée peut se mouvoir – qui permet une expérience réflexive s'appuyant sur le temps long et la comparaison internationale. La démonstration repose ainsi sur le cas des mères seules célibataires en France et en Allemagne(s) entre la fin du XIXe et la fin du XXesiècle.

  • 1 Les rhétoriques développées par l'Alliance Nationale pour l'accroissement de la population français (...)
  • 2 Le spectre des politiques publiques concernées dépasse ici largement celui des actions publiques gé (...)

3Le premier pan de l'étude adopte un regard par le haut, et s’interroge sur l’influence normative du gouvernement des familles. L'observation des rhétoriques en faveur d'une publicisation de la maternité hors mariage jusqu'à 1945 montre, tout d'abord, une influence pensée en termes matériels et idéels1. Puis, l’analyse des lois constitutionnelles, des textes de droit civil ainsi que des actions publiques en direction des familles2 permet de dégager une figure typique des mères seules célibataires pour chacun des trois États étudiés. En RDA, la femme émancipée peut s’appuyer sur les différentes dispositions et structures publiques afin de construire avec son enfant un foyer autonome, une famille sans père. En Allemagne fédérale, la jeune mère délaissée est soutenue par les pouvoirs publics s’engageant envers l’enfant abandonné par son père. Enfin, l’isolement porteur de dangers, tel qu’il est présupposé en France, ancre une figure de la mère célibataire assistée.

4Réfléchir au rôle de l’action publique lors de la construction de l’identité familiale n’équivalant en rien à adopter une perspective déterministe, la seconde partie de l'étude accorde une place centrale à la subjectivité individuelle afin de penser les points d’interaction entre acquisition et négociation normatives. Pour ce faire, les quinze interviews narratifs réalisés avec des mères seules issues des Pays de la Loire, de Thuringe et de Schleswig-Holstein ont fait l'objet d'une analyse structurale. Une telle déconstruction des structures du matériau langagier permet la mise en lumière d’oppositions et d’articulations non manifestes. Ainsi apparaissent des éléments latents du discours, des modèles intériorisés qui, pour une part au moins, sont inconscients.

5La réflexion sociologique déployée dans le cadre de cette étude mène à la formulation de trois types d'interférences : intériorisation de l’univers des possibles, structuration des attentes, et auto-compréhension par rapport aux prescriptions externes.

6Ce triptyque analytique tend à apporter une réponse à l'apparent paradoxe germano-allemand à l'origine de cette recherche. Ainsi, le fait que les écarts démographiques observés à l'époque de la scission continuent à exister, voire même se renforcent depuis la Réunification, peut être expliqué par la stabilité du cadre public est-allemand au cours des quarante années d'existence de la RDA. En effet, sa force normative va de pair avec la permanence des visions d’État transmises par différentes instances d’intériorisation originales et ultérieures. Au-delà des transmissions via diverses instances publiques pertinentes (droit civil, système social, éducation collective, etc.), le processus d'intériorisation induit la participation d’autruis significatifs au sein de la sphère familiale. Le tissage de forts liens émotionnels avec des acteurs imprégnés des normes familiales promues en RDA semble donc favoriser la transmission d'univers de représentations favorisant, entre autres, les maternités précoces et la multiplication des foyers monoparentaux féminins.

Haut de page

Notes

1 Les rhétoriques développées par l'Alliance Nationale pour l'accroissement de la population française et l'Alliance allemande pour la protection des mères (Bund für Mutterschutz) ont en commun avec les mesures développées sous le Régime de Vichy et sous le Troisième Reich – notamment les Maisons maternelles et les foyers du Lebensborn e.V. – de présupposer un lien entre interventions matérielles et intériorisation de normes et de valeurs. Seules des actions influant sur les croyances des jeunes femmes permettraient de résoudre, à long terme, les problèmes liés à l’illégitimité. Mettre en place les conditions d’une acceptation des bonnes mœurs maternelles permettrait, en effet, le maintien des résultats d’actions publiques auxquelles les femmes avaient souhaité bénéficier pour de pures raisons matérielles.

2 Le spectre des politiques publiques concernées dépasse ici largement celui des actions publiques généralement qualifiées de politiques familiales. On peut ici notamment citer la prise en compte des structures familiales pour les assurances maladies, les impôts, les aides au logement, etc. Dans la présente étude, les dispositifs de protection légale, d'assistance publique et les modes d'agencement de l'articulation entre emploi et maternité ont été au cœur de l'analyse.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Anne-Laure Garcia, Au croisement entre action publique et identité familiale. L’exemple des mères seules célibataires allemandes et françaises (1919-1998), thèse de doctorat en sociologie, Université de Potsdam et Conservatoire National des Arts et Métiers, 2011 », Genre & Histoire [En ligne], 10 | Printemps 2012, mis en ligne le 11 janvier 2013, consulté le 28 mars 2017. URL : http://genrehistoire.revues.org/1606

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Genre & histoire est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page